7 Outils pour Exposer votre Vidéo comme un PRO

Vous aurez beau avoir la meilleure caméra du monde ne pas savoir exposer correctement ne vous aidera pas vraiment. Je vous propose aujourd’hui 7 outils pour vous aider dans l’exposition de vos images.

Voir la version vidéo de l'article

L'exposition c'est quoi?

L’exposition fait référence à la quantité de lumière que votre capteur va recevoir. Si l’image est trop noire, c’est que l’on est sous-exposé.

Si l’image est trop claire, c’est que l’on est surexposé. Jusque là rien de bien sorcier.

L’exposition en vidéo fonctionne de la même manière qu’en photographie.

C’est la combinaison de l’ouverture, de la vitesse d’obturation et des ISO qui va faire en sorte que votre image va être correctement exposée ou non.

La principale différence en vidéo, c’est le nombre d’outils dont à besoin pour correctement exposer notre image.

L'histogramme

L’histogramme que tout le monde connaît ici normalement est le petit graphique qui permet de se rendre compte si l’image est surexposée ou sous-exposée.

La partie gauche du graphique fait référence aux basses lumières.

La partie droite fait référence aux hautes lumières.

Si vous voyez des pics aux extrémités gauche ou droite de l’histogramme, ça veut dire que l’image est « brulée, soit parce que vous êtes surexposé, soit parce que vous êtes sous-exposé.

Les informations présentent dans votre image sont alors perdues. C’est comme en photographie.

L’histogramme avec une courbe plus ou moins centrée est synonyme de bonne exposition et c’est ce que l’on va essayer d’avoir.

La barre d'exposition et le mode de mesure

La barre d’exposition va vous donner une tendance. Pour autant, ne vous fiez à cette barre que si vous avez le bon mode de mesure.

Si vous voyez que votre barre d’exposition vous indique +1.8 mais que votre image vous paraît correctement exposée, ne vous posez pas de questions. Filmez en étant exposé à +1.8.

Le filtre ND

L’utilisation d’un filtre ND va grandement vous aider à bien exposer votre image et empêcher la lumière de venir bruler vos hautes lumières.

Je vous invite à lire l’article qui explique pourquoi le filtre ND est votre meilleur allié en vidéo.

LOG ou Profil Standard

En fonction du profil d’image que vous aurez choisi, LOG ou Profile Standard, l’exposition de votre image va être différente à gérer.

Si vous êtes en Profil Standard, exposez normalement. Si vous utilisez le LOG, surexposé légèrement votre image, seulement si vous voulez éviter l’apparition de grain dans les basses lumières et seulement si vous avez une caméra qui commence à dater un peu et ayant peu de plage dynamique.

Si vous avez un Sony A7SIII, ou une FX3 de  Sony, pour ne citer que celles la, exposez normalement votre image.

La plage dynamique est tellement incroyable sur ces deux boîtiers qu’il n’y a pas besoin de surexposer. Après, c’est un choix artistique.

Personnellement, ça ne dérange pas d’avoir un peu de grain dans mes images. En revanche si vous êtes allergique au grain, surexposez légèrement.

Mais surtout, surtout, ne sous-exposez pas, surtout en format LOG. Votre image va être dégradée et ça sera hyper difficile à récupérer en post-production.

Si vous avez un doute, mieux vous surexposez que sous-exposez, surtout en format LOG.

En Profil Standard, ne prenez pas la tête et exposez  normalement.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous propose de lire l’article sur la manière de choisir entre le format LOG ou le Profil Standard.

 

Pour résumer, surexposer vous permet d’avoir des ombres propres avec moins de grains, mais ça demande plus de travail en post-production et vous aurez plus de chances de clipper dans les hautes lumières.

Si vous exposez normalement, vous gagnez du temps en post-production à retoucher votre image. Vous aurez des couleurs plus naturelles et une meilleure plage dynamique avec laquelle travailler. Mais, vous aurez plus de grain dans les scènes avec peu de lumière avec beaucoup d’ombre.

Les Zebras

Il y a plusieurs moyens d’utiliser les zebras.

Pour ma part, je les utilise que pour exposer correctement la peau lors des interviews.

Pour paramétrer vos zébras, on utilise l’échelle IRE qui va de 0 à 100. 0 pour les pur noirs. 100 pour les pur blancs. Entre, on a plusieurs valeurs qui ont été établies à partir de l’échelle d’Ansel Adams et qui correspondent à des teintes de peau.

Mes zébras sont paramétrés sur 56 IRE et après je rajoute +3 -3 qui me permet de couvrir généralement tous les types de peaux.

Donc pour savoir si la peau de mon sujet est bien exposée, je regarde mes zébras qui apparaissent sur son visage à l’écran. Si mes zébras sont là, c’est que c’est bon. Je suis bien exposé. Si je n’en ai pas, c’est que mon exposition n’est pas bonne et à ce moment-là, il faut changer l’exposition.

Assistant d'exposition

Pour finir, je vais vous parler de deux outils que l’on retrouve principalement sur les monitors externes.

Le premier outil est l’assistant d’exposition qui utilise l’échelle IRE dont je viens de vous parler.

Ça marche exactement de la même manière que les zébras. La seule différence, c’est que votre image entière va prendre les couleurs de l’échelle IRE. On voit donc pas grand chose, mais l’avantage c’est que vous avez un outil ultra précis qui permet de voir en un clin d’œil quelle partie de votre image est surexposée ou sous-exposée. 

Forme d'onde

Le dernier outil est la forme d’onde qui reprend les informations de l’histogramme.

Comme l’assistant d’exposition, il est bien plus précis parce qu’il permet de voir quelle partie précise de l’image est sous-exposée ou surexposé.

C’est d’ailleurs la forme d’onde que l’on retrouve sur les logiciels Première pro ou Davinci.

Pour conclure, ça fait peut être beaucoup d’outils pour exposer une simple image, mais si cela peut vous rassurer, plus on pratique et moins on utilise d’outils parce qu’on sait exactement comment notre caméra va réagir face à telle ou telle situation.

Les outils sont là pour vous confirmer ce que vous voyez, mais c’est votre œil principalement qui va travailler job.