12 échelles de plan pour dynamiser vos vidéos

Je vais vous présenter aujourd’hui les 12 échelles de plan que vous pouvez utiliser pour dynamiser vos montages et je vais vous expliquer quand les utiliser. 

Voir la version vidéo de l'article

C'est quoi une échelle de plans ?

Lorsqu’on réalise un documentaire, on travaille généralement en séquence. Chaque séquence est constituée de scènes, elle-même constituée de plans.

C’est évidemment valable pour les films ou simplement si vous voulez réaliser une vidéo de vacances. C’est la sélection des plans à un moment donné dans la scène qui va vous permettre de créer votre histoire et l’ambiance que vous souhaitez lui donner.

Plan Général

On commence avec le plan général. On l’utilise généralement pour présenter notre scène.

Ce plan permet de situer l’action. Il permet de montrer au spectateur ou se déroule la scène, à quel moment de la journée et d’en présenter l’atmosphère globale.

Ce plan peut aussi vous permettre de réaliser des transitions entre plusieurs scènes. On utilise souvent les plans de drones qui fonctionnent particulièrement bien dans ce genre de cas.

Si vous n’avez pas de drones, pas de problème. Sortez votre grand angle, 24 mm et moins et montrez-nous.

Montrez-nous où est-ce qu’on est, où est-ce que votre scène se déroule. Une fois qu’on a le plan général, on va aller de plus en plus dans le détail et plus on va se rapprocher dans la scène, plus on va gagner en intensité.

Plan d'Ensemble

Le plan suivant est souvent le plan d’ensemble.

On va commencer à percevoir le décor de la scène et la scène en elle-même.

Ce plan va permettre de confirmer où est-ce que la scène se situait. Il va vous permettre de présenter votre sujet et de voir dans quel environnement ils interagissent.

C'est quoi le plan large ?

Le plan large va permettre de situer votre sujet dans son environnement, lui donnant un sentiment d’isolation, de solitude ou simplement d’être complètement perdu.

Ne confondez pas celui-ci avec le plan général, qui lui est vraiment destiné à présenter le lieu de votre scène. Ici, on parle plus de la relation qu’à votre sujet avec l’environnement dans lequel il est vu.

Plan Moyen

Le plan moyen présente votre sujet de la tête au pied.

Il est intéressant de noter que le sujet est souvent mis au centre de l’écran, mais ce n’est absolument pas une obligation.

Ce plan est utile pour montrer à quoi ressemble votre sujet, physiquement parlant et d’en avoir une vision globale.

Plan Américain

Le plan américain va montrer votre sujet de la tête à mi-cuisse.

Attention ne pas cadrer au niveau des genoux.

Historiquement, on appelle ce plan un plan américain ou « Cow-Boy Shot » en anglais.

Depuis l’époque des westerns, on voulait montrer le révolver qui était accroché à la ceinture.

On l’utilise souvent pour présenter soit la confiance, la dangerosité ou la confrontation de votre sujet.

Évidemment, particulièrement efficace si votre sujet a une arme ou un outil.

Comment délimiter le plan taille ?

Le plan taille est une variante du plan américain, mais cette fois-ci, on va partir de la taille jusqu’à la tête et non plus à partir des genoux.

Plan Poitrine

Sans doute le plan le plus utilisé en vidéo, le plan « Poitrine ».

On lui donne son succès au fait que ce plan rapporte une certaine neutralité à l’image.

On n’est pas dans le côté dramatique d’un gros plan et on est moins isolant qu’un plan large.

Ce plan permet de simuler l’interaction qu’on a généralement avec les personnes qui nous entourent.

Ce qui permet de facilement s’identifier au sujet qui est présent à l’écran.

Comme son nom l’indique, on part ici de la poitrine jusqu’à la tête.

Gros Plan Moyen

Le gros plan moyen  cadre le sujet juste au-dessus de la poitrine jusqu’à la tête et qui permet de commencer à générer une certaine intensité dans l’image. Une certaine tension ou une relation intime avec le sujet.

On supprime ici les détails de la scène pour se concentrer que sur le sujet et ses réactions émotionnelles. 

Gros Plan

Le gros plan est l’un des plans les plus intenses et puissants pour générer une intensité, mettre en avant une émotion ou accentuer le côté dramatique du personnage dans la scène.

On cadre généralement ce plan à partir du coup jusqu’au-dessus des yeux pour permettre aux spectateurs de se concentrer vraiment sur chaque détail qui pourrait lui permettre de se mettre à la place de votre sujet et ce qu’il ressent dans la scène.

Très Gros Plan

Pour finir, on a le très gros plan que l’on peut diviser cette fois en deux catégories.

La première, vise à montrer le regard du sujet dans son détail, où toute partie précise, comme les mains, les oreilles.

On veut montrer aux spectateurs les détails du sujet.

La deuxième catégorie vise ici à plus capturer des détails importants qui pourraient aider à construire la scène. On appelle cette deuxième catégorie les plan « d’insert ».

Le très gros plan est vraiment l’armée ultime pour montrer le côté le plus dramatique, le plus intensif et le plus intime d’une scène.

Ces 10 plans sont généralement ceux que l’on retrouve dans la grande majorité des productions vidéos, mais je vais me permettre d’en rajouter deux.

POV

 Il y a le POV: Point Of View, qui permet de mettre votre spectateur dans les bottes de votre sujet et de vivre la scène comme si vous y étiez.

On retrouve souvent ce type de plan sur les documentaires interactifs, mais aussi sur des scènes d’action intense.

Le spectateur joue ici non seulement un rôle dans la scène, mais il en est aussi le témoin, et l’acteur.

Derrière l'Épaule

Le dernier plan est le plan derrière l’épaule qui est un mélange de tout ce qu’on a vu précédemment, mais qui permet surtout de prendre une part intime à une conversation entre deux personnes.

Pour conclure, l’ensemble de ces plans va permettre non seulement de dynamiser votre montage, mais également de jouer sur l’intensité de vos scène.